LE BOULEAU

Connaissez vous la légende du peuple amérindien Ojibwe qui raconte comment le bouleau a eu cette écorce si particulière?


Waynaboozhoo est le héro de cette histoire. Un jour d’hiver, la grand-mère de Waynaboozhoo l’appela : « Waynaboozhoo viens ici s’il te plaît. Ecoutes, c’est l’hiver et il fait froid. Nous n’avons pas de feu pour nous réchauffer ni même pour cuisiner et préparer notre nourriture. Je t’implore d’aller vers l’Ouest pour trouver le feu que détient l’Oiseau Tonnerre » Waynaboozhoo répondis « Grand-Mère, je vais aller à la rencontre de l’Oiseau Tonnerre et ramener le feu ». Il se déguisa alors en en waboos, un petit lapin et se dirigea vers l'ouest. Lorsque Waynaboozhoo atteignit finalement la maison de l’Oiseau Tonnerre, il luidemanda: "S'il vous plaît partagez la chaleur à l'intérieur de votre maison. J'ai froid et je suis perdu. Je ne resterai que peu de temps, car je dois continuer ma route."

L’Oiseau Tonnerre accepta et permis à Waynaboozhoo d'entrer dans sa maison. À l'intérieur, Waynaboozhoo vit le feu et attendit que l’Oiseau Tonnerre détourne le regard. Ensuite, Waynaboozhoo se dirigea rapidement vers le feu pour s’en saisir puis le mit sur son dos et s’enfuit de la maison en courant ! Dès que l’oiseau Tonnerre s’aperçut qu’il s’était fait volé, il s’envola à la poursuite de Waynaboozhoo en lui lançant des éclairs! Après une longue course, Waynaboozhoo se fatigua et cria pour demander de l’aide. "Au secours, au secours! Aidez-moi!". Le bouleau l’entendit et lui parla. "Viens, cache-toi à côté de moi mon frère. Je vais te protéger." Waynaboozhoo se cacha derrière l'arbre tandis que l’oiseau Tonnerre volait en tous sens et criait de colère que Waynaboozhoo lui avait volé le feu. Il lança des éclairs dans sa direction mais bien caché derrière le bouleau, Waynaboozhoo fût protégé car les éclairs frappaient à chaque fois le tronc. C'est pourquoi le bouleau a maintenant des marques de brûlure sur son écorce blanche.



Le BOULEAU un "médecin végétal" exceptionnel :

ses feuilles, son écorce, sa sève et même ses bourgeons sont utilisés en thérapeutique.

La médecine verte des arbres est une médecine pour le corps, l'âme et l'esprit. Elle agit à partir du niveau spirituel, en descendant vers le niveau corporel, et guérit progressivement les troubles physiques.
Un élixir d'arbre adapté sera son miroir en nous.

Le Bouleau et l'eau


Une grande quantité d'eau, issue des glaciers et longtemps congelée, circule dans tous les bouleaux du monde.

Les bouleaux collectent l'eau après l'avoir absorbée. Mais le processus semble ensuite différent de celui des autres arbres : c'est comme si le bouleau ne voulait plus restituer cette eau par l'évaporation au niveau des feuilles.

Au printemps, il se montre encore reconnaissant, mais plus le soleil monte dans le ciel, plus le bouleau retient son eau. L'eau lui rappelle la stagnation dans le froid, car le fait de retenir revient également à une stagnation. Autour des racines du bouleau, il y a beaucoup d'eau contenant l'information de la stagnation. Le bouleau lui-même évite de s'ouvrir trop fortement à la lumière, car cela l'obligerait à donner. Il aime les périodes obscures de la journée, et pourtant il a besoin de la lumière.

Il faut faire preuve de patience pour s'approcher de l'énergie du bouleau. Si nous contemplons le miroir du bouleau en l'homme, nous voyons les reins, dont la fonction est de retenir et de donner.

Le rein décide du sort de la moindre quantité d'eau. Il décide quelle part d'eau est encore assez pure et quelle autre est chargée de toxines. La partie chargée de toxines est filtrée et relâchée, et la partie pure est renvoyée dans le circuit du corps.

Grâce à la médecine du bouleau nous pouvons donc détoxiquer le corps au printemps mais aussi apprendre le lâcher-prise , à respecter la volonté de l’autre, à ne plus se voir comme une victime , à se libérer de l’avarice .



Son écorce blanche, presque argentée, et ses feuilles fines et délicates garantissent de grandes propriétés spirituelles.

Le bouleau est un arbre qui ne nous trompera jamais et à qui on peut toujours vider son cœur. Il nous aide à trouver notre équilibre et nous montre comment nous accepter nous-mêmes et les autres.

Bouleau vous aide à alléger aussi bien votre Corps de Chair que votre Corps de Lumière, à les rendre plus transparents à la lumière,

Le Bouleau aide à séparer les belles émotions de celles qui ne le sont pas.


Caractéristiques résumées indiquant dans quel état nous sommes à l'instant présent et à quel état nous pouvons parvenir grâce à la médecine du bouleau



A l'ombre A la lumière


- A le sentiment d'être la victime des autres - La personne apprend à lâcher prise


- Manipulation d'autrui par ignorance - Elle apprend à accepter également la volonté des autres


- Avarice et ambition - Elle se libère et ce faisant libère aussi les autres


Forces et caractéristiques :

Effets thérapeutiques (sur le corps), forces : la tisane de bourgeons de bouleau purifie le sang et combat les pellicules, les inflammations, la fièvre.

C’est un merveilleux diurétique non irritant pour les reins (infusion des feuilles, jus de feuilles printanières, sève de bouleau).

C’est un bon "dépuratif" général : c’est pourquoi, il est conseillé dans tous les cas où l’élimination de substances indésirables ou impropres à la respiration cellulaire doit être stimulée :

  • en cure dépurative au cours des saisons de transition (printemps et automne)

  • en complément d’un traitement médical dans les manifestations articulaires douloureuses ou dans les problèmes dermatologiques.

  • dans le cadre d’un programme visant à faire perdre un excédent pondéral.



Arbre sacré

Le bouleau est, par excellence, l'arbre sacré des populations sibériennes, chez lesquelles il assume toutes les fonctions de l'Axis mundi. Comme pilier cosmique, il reçoit sept, neuf ou douze entailles représentant les niveaux célestes. Lors des cérémonies d'initiation chamaniques, il est planté au centre de la yourte circulaire et aboutit au trou du sommet qui figure la porte du Ciel ou du soleil, par laquelle on sort du cosmos dans l'axe de l'étoile polaire.


Dans L'Oracle du peuple végétal (Guy Trédaniel Éditeur, 2020) Arnaud Riou classe le Bouleau parmi les Maîtres ou le Bosquet des Druides


Le message du Bouleau : Je suis le Bouleau. Mon énergie est aussi légère que mon écorce est fine et fragile. C’est cette légèreté qui me permet d’établir le lien entre la terre et les esprits. Reçois-tu le message de tes guides ? Sais-tu te laisser toucher par ce que nous t’enseignons ? Je dis nous en incluant le Peuple invisible qui vibre à travers nos branches et la musique de nos feuilles sous le vent frais. Sais-tu entendre cette musique ? Que fais-tu de ce que tu apprends ? Peux-tu apprendre autrement qu’avec ta tête ? Ta tête parfois est trop lourde et ton mental trop chargé. La plus grande forme de l’intelligence se mesure à la légèreté de l’âme. Mes branches dansent avec le vent. Elles sont légères. Trop penser ne permet pas d’être heureux. Le mental passe son temps à se projeter dans un passé qui n’existe plus et a besoin d’être oublié et un futur qui n’a pas débuté et pour lequel souvent tu t’inquiètes inutilement. Ne perds pas ta précieuse énergie à ressasser le passé et à anticiper le futur. Tout se réalise dans le présent et le présent bientôt sera déjà un passé. Sens-toi léger dans ton pas, dans ta respiration et dans tes mouvements. Ne cherche pas à contrôler ce qui de toute façon t’échappe. Ne cherche plus à avoir raison, à te justifier, mais à être heureux. Allège ton pas et tu trouveras la paix.


Il transmet l'énergie de l'harmonie, tout en étant vulnérable. L'harmonie alliée à la vulnérabilité ouvre notre cœur, et c'est le cadeau qu'il offre à l'humanité; Les bouleaux argentés sont des arbres qui ouvrent le cœur et, par conséquent, ils offrent de nouveaux départs et la fertilité.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout